• J'ai fini par arriver à destination : Verdese, chez Sophie et Dominique PANCRAZI.

    Premier bilan de cette promenade automobile improvisée : le Peugeot Partner n'est pas le véhicule idéal pour cette balade. Il vaut mieux ne pas avoir le vertige car la plupart des routes sont bordées de ravins non protégés. Les insulaires connaissent les routes et ils les parcourent à vive allure ! Mais pas un seul automobiliste ne m'a klaxonner pour me faire avancer plus vite. Ils ont eu la patience d'attendre que l'occasion se présente pour moi de m'écarter pour les laisser passer. Ils ont klaxonner beaucoup... mais pour me remercier en me dépassant.

    Le village est tel que je l'imaginais : de vieilles maisons en pierre, des vieillards causant à l'ombre des figuiers, et un jeune homme qui s'empresse de venir à ma rencontre : pour m'aider à porter mon sac jusqu'au gîte... et pour me demander ce qui amenait une "si belle femme seule" à Verdese. Et oui ! je ne portait la tenue du parfait rendonneur qu'ils ont coutume de voir par ici, mais plutôt un jean... et des talons compensés de 10cm de haut ! Rendez-vous est pris avec "les vieux" de partager leur partie de boules le soir même, après le repas qui promet d'être généreux et délicieux.

    L'accueil de Sophie et Dominique est très chaleureux, le décor de la chambre aussi. Poutres et meubles anciens. Vue sur les montagnes et les villages voisins.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique